Trondheim - Jour 5

Publié le par Fablyrr

 Le dernier jour. C’était aujourd’hui. Tout compte fait, même si je n’ai pas eu le temps de faire beaucoup de chose, cette ville me laisse avec un certains contentement, mais pas comme Bergen. Ici l’ambiance est moins chaleureuse. Je parle de la ville évidemment, les norvégiens sont égaux à eux même : distant mais dès que vous leur adressez la parole très chaleureux. Sachant que demain je me lève à 3h du matin pour avoir mon avion, je ne souhaitais pas me faire 3 heures aller retour pour aller à Tautra.

 

J5_IMG_2698.jpg

 

J’ai donc pris l’option d’aller gravir cette montagne sur laquelle les locaux ont posés le Folke Museum. Je ne pense pas avoir besoin de vous faire la traduction. Ca fait un objectif et surtout, le musée présent des choses sur la culture Sami. Fait assez rare pour que je m’y rende.  J’ai donc fait mon petit bout de chemin de partir traverser la moitié de la ville (enfin du centre ville) pour ensuite grimper. On pourrait presque dire escalader vue la pente. Mais bon, je ne suis qu’un pauvre touriste français. Ici c’est banal. Il m’a fallu une bonne demi-heure de marche pour arriver au sommet.

 

J5_IMG_2711.jpg

 

Le musée en lui-même est moderne, sympathique… et grouillant d’enfant. On est mardi et c’est l’invasion. Peut-être était-ce à cause du beau temps mais en tous cas les poussettes étaient légion et les petites têtes blondes ne dépassaient pas le 7 ans. A la différence de mon cher pays, ici la majorité des marmots sont amenés au jardin d’enfant, ou en traduction littérale centre de créativité.  Une espèce de coin ou tout le monde se rend pour faire des jeux avec les petits. Je vous avais déjà dis qu’ici c’était le pays de l’enfant, mais la petite spécificité du pays aussi, c’est que c’est papa qui fait le parent au foyer.  Ici il y a aux trois quart d’hommes (en tous cas pour cette journée au musée) qui s’occupe des bambins. A en croire ce que j’ai lu, vu et ce qu’un ami auteur qui connait bien le nord m’en a dit, ici en fait, on ne se pose pas de question de sexe pour s’occuper des enfants.  Un coup l’un, un coup l’autre des parents ou plus l’un que l’autre on s’en moque. Et je trouve ça très bien. Ne faites pas de liens avec les politiques prenant les exemples des pays voisins sur tel ou tel point pour souligner la réussite (sans tenir compte de ce qui entoure un fait), je fais juste un point : ici sur cet exemple je trouve que c’est une réussite pour l’égalité des sexes.  Oui car je vous vente les beaux paysages et autres qualités de la Norvège, mais cela reste un pays et donc de fait il a aussi des défauts. Quid de l’écologisme mis en avant dans les plaquettes commerciales ou autre : en fait c’est vrai que les norvégiens ont plusieurs pas d’avance sur la France pour l’énergie renouvelable par exemple, mais il ne faut pas oublier qu’ils ont aussi une grosse utilisation pétrolière avec des plateformes bien à eux. Ce n’est qu’un exemple, parmi tant d’autre, il faut savoir que la vie est chère ici, pour nous autres étrangers, mais pour les locaux si on regarde la note de restaurant, il y a une tva à 25%. Pourtant les restaurants sont tout le temps plein. Vous voyez, rien n’est comparable. Bon c’était juste une parenthèse pour dire que j’adore ce pays, mais il ne faut pas non plus croire aux miracles.

 

J5_IMG_2710.jpg

 

Dans le manque de miracle aujourd’hui au musée : nous sommes toujours hors saison donc les maisons extérieures et animations n’existent pas. On peut ajouter que sur toutes ces maisons, le coin  dit Sami est très mince et quand on veut se rendre dans le coin des « maisons de stockage Sami » c’est le seul qui n’est pas déblayé. Du coup, il faut prendre son courage pour marcher dans presque 50 cm de neige sur une centaine de mètre. Au final, pas glorieux. Mais bon il a fait beau et c’était bien. Le bonus était une superbe exposition de photos sur les éleveurs de rennes.

 

J5_IMG_2720.jpg

 

Quand le ciel s’est grisé je suis redescendu. Et il ne faut pas croire que c’est moins crevant.  Mes genoux m’ont fait la gueule pendant un quart d’heure après ça. Mais j’ai terminé par un passage à l’hôtel, une bonne douche et je suis reparti dans le centre. Je m’étais presque persuadé à acheter trois trucs, vu que c’est les soldes. Mais bon restons raisonnables ici les prix en soldes ne le sont pas visiblement.  Donc j’ai commencé mon nouveau roman (la trilogie berlinoise) au Dromadaire. Café tendance du coin, dans un esprit Starbuck mais en moins industriel et plus chaleureux.  Et voilà, je suis de retour à l’hôtel pour ce petit résumé et la préparation sereine du sac.

 

J5_IMG_2749.jpg

 

nb : au cas ou je ne sois pas clair. Le musée est en fait un regroupement de maisons typiques norvégiennes de différentes régions et époque. Lors de la belle saison les maisons sont ouverte et des animations ont lieues.

Publié dans Carnet de voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article