Lofoten jour 5 – « Wouaillekingeu »

Publié le par Fablyrr

 

C’est a peu près le prononciation en norvégien. La première fois on ne comprend pas, mais ensuite ça va dans la conversation, on s’y fait. Conversation en anglais je veux dire. Donc aujourd’hui c’est parti pour le Lofotr.

C’est quoi ?

lofoten-5546web.jpg

 

Voyons tout  e monde sait ce que c’est… non ? Bon alors c’est la plus grande demeure de chef viking reconstituée. Tout ça à côté du site archéologique et du musée qui va avec. Donc oui, une grande maison qu’on découvre tout d’abord  par un musée (je vous passe le voyage sans trop d’intérêt, mais sachez qu’il faut s’arrêter à Borg en bus. Autant dire presque au milieu de nulle part).

lofoten-5636web.jpg

 

C’est presque un classique, mais c’est un paysan retournant son champ qui a découvert les premiers éléments du site. Au début la zone était définie comme « ayant du potentiel » mais comme d’autres dans le coin. Or ce paysan a sorti un élément de terre, puis un autre, puis le premier archéologue est arrivé, puis un autre… En fin de compte, les archéologues ont décidé que l’importance d’une telle découverte ne devait pas être récupérer uniquement par le musée de Tromso. D’ailleurs, elle devait être aussi accessible à toute la Scandinavie. Au final, plusieurs pays se sont regroupés scientifiquement et aujourd’hui nous avons un très beau musée, avec une reconstitution de la vie d’un des chefs. Ce dernier, très traditionnaliste ne pouvait plus accepter d’être dirigé par un comte qui n’avait pas de parole et vendait tout. Du coup, il a « démissionné ». Il a laissé la demeure à la famille du comte et est parti s’installer en Islande. L’histoire veut que sa fille soit revenue des années plus tard pour épouser le fils du nouveau dirigeant local. Un peu de romance ne fait pas de mal à l’histoire en tous les cas.

Ensuite, nous avons le droit à un film relatant cette histoire, de très bonne qualité. Un film pouvant aisément rivaliser avec la série Vikings (History channel). Enfin, dernière salle du musée : les objets trouvés sur place. Pas des reconstitutions, mais les véritables trésors locaux avec des audioguides très bien fait, didactique et surtout pas comme dans d’autres musées : soporifiquement scientifique.

lofoten-5579web.jpg

Après cette visite, nous passons à la reconstitution de la maison en elle-même. Plus de 80 mètre de longs. Tout en bois, avec des outils et instruments de vies. En été ça doit être cent fois mieux avec les artisans mais bon, on a déjà le droit de visiter c’est super !

lofoten-5642web.jpg

On pourrait y passer une bonne heure. Le plus de cette reconstitution est que vous pouvez toucher à tout et poser toutes les questions sur tout : chaussures, casques, tissage….

lofoten-5588web.jpg

Ensuite, en ressortant, on a une vue sur l’ensemble de la plaine jusqu’au lac. Evidemment l’été l y a des jeux d’archerie, un navire où l’on peut aller ramer etc. Avec un grand sourire on arrive donc à l’ltime partie du musée : la boutique. En dehors des goodies en plastiques tamponnés « Norway » ou « Viking » il y a pas mal de choses intéressantes. Notamment en livre (et en français). Donc j’ai fait un peu de shopping, et comme Charlotte a fait en sorte de ne pas craquer lors de sa visite chez notre libraire de St Denis, j’ai essayé de faire de même.

lofoten-5664web.jpg

 

Et comme toujours, la dépendance au bus empêche de trainer trop longuement. En attendant qu’il arrive je fais tout de même quelques photos de plus pour passer le temps. C’est étonnant de voir la lune aussi brillante pointer son nez derrière une montagne pour être à peine cinq minutes plus tard haute (tout est relatif ici) dans le ciel.

Une bonne journée. Que je conclu par un petit tour sur internet et découvre le JazzKlub Lofoten. Il y a presque des infos, (une bonne parti en norvégien) et une carte pointant sur Svolvaer. Super, du jazz, je vais m’y rendre. Sauf que bon, une fois sur place rien, et personne n’a jamais entendu parler de ce club. Au final, c’est peut être une association qui organise des concerts dans le coin. Un jour, je saurai…

lofoten-5658web.jpg

Publié dans Carnet de voyages

Commenter cet article