Lofoten jour 4 – La Reine du Nord

Publié le par Fablyrr

 

J’ai tout d’abord voulu me rendre à Å. Mais s’il y a bien un problème dans le coin ce sont les transports. Je suis monté dans le bus et en cours de route je me suis rendu compte que si je voulais rentrer après environ 3h de bus, je ne pouvais rester qu’une demi-heure sur place. Très dommage surtout quand on vous promet aigles et macareux. Dommage pour ces photos là, je me rabat sur Reine. Niveau prospectus et informations on la nomme le « joyau du nord ». Une ville superbe dans un cadre superbe. C’est certain, je ne vais pas y perdre au change. Je m’arme donc de musique, livre et PC portable pour m’occuper dans un des seuls moyens de transports en commun du coin (si l’on excepte les ferrys et les avions).

lofoten-5268web.jpg

 

Je ne vous cache pas que lire ou corriger un texte dans le bus c’est compliqué. Premièrement à cause des youpis tralala du bus et ses virages, mais ça c’est à peu près gérable, mais surtout à cause de la beauté des paysages. Pas moyen de se concentrer sur un texte. Nous sommes presque à destiation, quand, au bord de l’océan…. Un bouchon.

lofoten-5341web.jpg

 

Non mais je rêve ? Il y a 20 000 personnes de réparties sur tous les Lofoten et il y a un bouchon. Oui car il y a des travaux. Un quart d’heure plus tard sans bouger nous redémarrons. Nous continuons de pont en île et inversement pour arriver enfin à Reine.

lofoten-5369web.jpg

Le retour de la « ghost town » mais puissance 10 ! Je n’ai qu’une heure sur place, pas de quoi partir en randonnée dans les montagnes avoisinantes. Je fais donc un tour de l’île. J’espère, naïvement, trouver cette poissonnerie qui fait ces super petits sandwiches.

Euh, je vous ai dit que c’était saison morte ?

 

lofoten-5373web.jpg

Bon il faut bien se faire avoir. Sur place il n’y a qu’une poignée de marins (toute petite la poignée) et un café-salon de thé-magasin de déco. Donc tour de l’île. C’est vrai que c’est superbe, qu’il y a une magnifique vue, mais qu’en fait tout est pensé pour l’été et non l’hiver. Rorbuer, bancs, plage, bateau… Il me reste juste des plages désertes, un océan glacé qui vient s’écraser sur des rochers et un coucher de soleil presque permanent sur les séchoirs à poisson. Bon ça n’est pas si mal. Définitivement, une prochaine fois je louerai une voiture.

lofoten-5439web.jpg

Mais avant je vais me prendre un café, trouvé de quoi manger. Sur place, la seule chose à manger ce sont les pâtisseries maison. Donc je me sacrifie. À la table à côté, un grand classique : un couple de vieilles femmes en opération thé-pâtisserie.

Ensuite un peu d’attente du bus dans le froid, et un retour.

 

Journée courte, mais je me prépare déjà psychologiquement au Lofotr de demain.

Publié dans Carnet de voyages

Commenter cet article