Politique : Le Pen...

Publié le par Fablyrr

Votez Le Pen ... et vous verrrez ce que ça donne.

 

Je n'étais pas partis pour faire de billet aujourd'hui, ni pour parler de politique. Mais c'est intéressant de souligner la clarification du programme du FN. En gros, si j'ai bien compris les "étrangers" (les guillements c'est important surtout quand on parle de ce parti politique) vont pouvoir cotiser à la Sécurité sociale mais ils ne bénéficient pas des avantages en retour, ni allocation familiale ou autre. D'ailleurs ils doivent "subvenir par eux mêmes à leur besoin". Car oui c'est la crise la France est pauvre. Quand aux français, ils sont sauvés car en montrant leur carte d'identité ils auront un accès privilégié au logement... ouf, on est sauvé. Ah oui, et les salaires inférieurs à 1500 euros se verront dotés d'une augmentation de 200 euros. Elle est pas belle la vie avec le FN ??? Ah oui bon d'accord, ils ne savent pas comment financer ça, ni faire une multiplication en milions et ils  ne comprennent pas non plus que les importateur en france, qui vont payer une taxe de 3% en plus...bah, ce sont les francçais. Donc on leur donne d'un coté et on reprend de l'autre en pointant les "étrangers" du doigt pour les occupper. Sans parler de ce qui touche la famille. Car oui le taux de natalité en France est bas... (oui papa Le Pen a dit que les chiffres sont faussés puisqu'on inclus les "étrangers"), donc du coup ça serait mieux d'inciter les françaises à rester à la maisonp our élever les enfants...pour la Mère patrie...

 

Donc si vou voulez PIRE, que ce qui est déjà en place...votez Le Pen... mais vérifiez déjà votre nom de famille et ses consonnaces "étrangères" et aussi vérifiez depuis combien de temps en nombre de génération vous êtes "français". 

 

 

Vous avez une version plus courte par

Commenter cet article

charlotte 17/01/2012 14:12


Pauvre fille.


 

Lace' Colère 17/01/2012 10:02


Ajoutons à cela leur proposition (vérifier si elle est tojours d'actualité, il me semble que oui, toujours est-il qu'elle me parait représentative d'une "certaine idée de la France"): la
préférence nationale en milieu scolaire.


C'est-à-dire évoquer davantage Napoléon que, disons... Gengis Khan. Ou préférer enseigner Alésia au détriment de... mmmh... Stalingrad. Ou consacrer plus de temps à la Pucelle que Martin
Luther King. C'était dans leur programme courant années 80/90. Et comme certaines choses ne changent jamais...


(Là, j'imagine Gengis Khan qui se présente au bureau des HLM sans sa carte d'identité, entre Jeanne "j'entends des voix" d'Arc et Robespierre. Classe.)