Scarface

Publié le par Fablyrr

Au jeu de la cicatrice les malfrats sont rois. Autrement dit j'ai eu un joli cadeau hier et je vais vous en parler. Mais avant deux petites infos. Une plaisante, car j'ai enfin été payé d'une affiche avec plusieurs mois de retard, vous vous en moquez mais c'est important des fois d'avoir un peu de sous. L'autre est que pour divers raisons techniques,  je ne pourrai pas me rendre au festival Chapitre Nature dans l'Indre. une prochaine fois peut-être.

 

Mais passons aux choses sérieuses : Scarface, de Christian de Metter et Armitage Trail. Non pas une version d'une bd sur Al Pacino, mais une histoire inspirée d'Al capone, le vrai texte si j'ose dire. Christian de Metter, je vous en ai déjà parlé. En effet, c'est l'artiste qui m'avait collé au siège pour la lecture de Shutter Island, dans la même collection Rivages/Casterman/Noir. Une superbe collection que je vous recommande pour vous plonger dans les classiques du Noir d'ailleurs. Je l'aisserai le scénario de coté en disant simplement qu'il est très bien au niveau narratif, rythme et rebondissements.

 

http://3.bp.blogspot.com/-japL50sFnDs/Ta1FjMn_sII/AAAAAAAADu8/fF3Pj4bXk4w/s320/scarface.jpg

 

Donc De Metter reprend le pinceau. On est loin des ambiances brumeuses bleues/ vertes qui me reviennent en mémoire quand je pense au précédent album, là la teinte de fond est le jaune. Un jaune froid et légèrement maladif qui donne toute l'ampleur du travail de l'artiste. Mais le pinceau n'est pas la seule arme de De Metter car tout cela est géré d'un crayon de maître qui rythme les pages sur des couleurs directes qui sont mélange d'aquarelle (j'ai l'impression) et de gouache. Les lumière sont superbement posées et les codes d'ambiance du Noir sont là, tout simplement là. Les  cadrages sont aussi réussi. Tout ceci ne se dit pas autrement. Car autrement c'est simplement pas à sa place, là, tout colle, tout est une évidence de dessin transcendant la narration de l'album à un très haut niveau. Oui j'ai beaucoup aimé, et oui je vous le recommande vivement. Et oui j'aimerai bien voir les véritale planches de l'album...Galerie D. Maghen si tu m'entends....

Publié dans Critiques

Commenter cet article