Récit de voyage...à Lille

Publié le par Fablyrr

Pour un parisien ne vous y trompez pas, Lille, c'est comme la forêt amazonienne pour Indiana Jones. Tous cela pour vous dire que nous revenons de la ville du nord avec le sourire aux lèvres car c'était bien. Mais aussi untruc dans le bide parceque le TGV-clim' c'est  mal.


8h33 : Départ du métro à Jacques Bonsergent.

La cadence est rapide le train doit partir à 8h50. Nous n'avons pas intérêt à le rater.

8h47 : Sur le quai numéro 13 le train n'attend plus que nous ou presque. Dansune folle ambiance de départ au milieu de tas de touriste nous accélérons la cadence pour monter dans le bon wagon. Mais les billets mentent, surtout quand on les lit en vitesse. Du coup on va trop loin car il semble que nous ne soyons pas à coté. Il reste donc l'option voiture-bar. Mais sur place les grilles sont tirées et les sièges inexistants. Pour une bonneheure de trjet de bon matin c'est ennuyeux. On relis donc les billets et nous nous rendons comptes qu'en prenant les 2 aller au lieu de prendre un aller et un retour nous sommes bien assis à coté. Voiture sept. Onrebrousse chemin.

8h50 : Le train annonce un retard indéterminé. Enfin le train ne parle pas mais la voix monocorde sortant de nulle part souilgne se fait.

8h52 : Le train démarre et nous partons plein nord. Après 5 minutes de voix monocorde blasée et ennuyeuse on nous fou la paix. On sort les livres. L'arme absolu de tout bon voyageur. Je reprend ma lecture du livre d'A. Chainas. miam. Pas frais mais c'est de la bonne lecture.

10h07 : arrivée à la gare de Lille Flandre.  Après avoir vu les building de verre et métal tout neuf on arrive dans la belle gare de briques de Lille.  On descend du train et partons en direction du centre ville. Rendez-vous au café avec le libraire à 10h30.

10h24 : Arrivée rue de la Lcef on part à l'autre bout de la rue pour trouver le bon café. mais avant d'arrivée, nous tombons sur Christophe (le libraire) qui nous dit que le café est fermé. On s'oriente vers un autre café tout en commençant à discuter. L'objectif est un café ouvert il y a quelques années par un barabare. Si. Un type du genre tout en muscle de 2 mètres de haut. Enfin sauf qu'en arrivant il est fermé et que celui qui a ouvert le lieu à céder la place à une autre personne qui n'a pas ses traits physiques. On repas vers d'autres options.

10h31 : arrivée au Néo. Le café juste à coté du Furet et de la FNAC (hop trois marques dans la même phrase ça devient légal). Là on se pose avec un bon café et on prend le temps de discuter tous ensemble de littérature, illustration, jeux de rôles, etc. Mais au bout d'un moment il faut parir vers le Campus. Direction la radio.

12h50 : Arrivée à la radio. Tout étant oganisé un peu vite fait il manque une personne parmis les interviewé et je prendrai donc un tout petit peu la parole pour CDS. Un jour viendra (sous peu) ou je pourrai m'étaler le temps d'une interview radio illustrateur, mais pour l'instant ce n'est pas le sujet. Nous marchons 5 minutes et arrivons dans le bunker de "Papy bowington".  Ou le local radio d'une autre époque. Ici c'est chaleur humaine et sympathie. Françoise organise le planning de l'émission en 5 minute. C'est une pro. On fonce.

12h57 : entré dans le studio pour l'émission.

13h00 début de l'émission. http://www.campuslille.com/index.php/la-grille-des-programmes/le-samedi (se rendre sur la plage de 13h du 6 février 2010)
Un peu de stress en parlant dans le micro. Charlotte parle de Noire lagune  et sa plume, moi de CDS, un auteur compositeur de Roubaix joue en direct des morceaux parlant de fileur et de la misère de sa ville, et Laurence nous parle de ses recette de Spéculos et de Chantilly de maroille.

14h00 :  L'émission passe comme un coup de vent; On part ensuite manger tous ensemble avant la dédicace. Il est choisi resto' Japonais. Bof, pas fan mais on y va quand même.

14h35 : quelques minutes de voitures plus tard on arrive au lieu dit. On va en arrière salle et retrouvons nos compatriotes de radio. Sauf qu'il faut manger rapidos. Les dédicaces c'est pour 15h. Du coup on trouve un truc vite fait à manger. De toute manière vite fait est le crédo de ce resto-lance pierrze. Nourriture....sans trop de gout. Jamais bu un liquide chaud nommé thé avec aussi peut de gout.

15h05 : on sort avec un gout fade dans la bouche et la conviction que cette cuisine n'est pas fait pour nous. On passe devant des restaurant marqué maroille ou fondu. On tient bon et on ne fait pas de halte.

15h17 : De retour à la librairie. Des personnes attendent déjà sur place que Charlotte oeuvre. On passera l'après midi à discuter rencontrer des gens charmant et entamer des sujets po' pour des expos, sorties de bouqins et autre mise en place de "truc" pour soutenir la littérature de l'imaginaire. Docn un tip top après midi très positif.

18h42 : On repart en vitessepour la gare. On serait bien resté plus longtemps tellement on était bien mais le train n'attend pas.

18h53 : arrivée sur le quai. On monte dans le train complètement lessivés.

19h01 : départ du train et retour sur Paris.

20h03 : Le train entre en gare du Nord et nous enchainons sur le métro ligne 5. La boucle est presque bouclée; Le restaurant du midi se fait trop sentir. Une petite halte chez nous et on ressort pour un petit restaurant.... après 10 minutes d'investigation dans le quartier... on entre dans un restaurant avec de la "vraie" nourriture : au programme > Tartiflette...


Publié dans fablyrr

Commenter cet article

fablyrr 09/02/2010 11:26


ouais bah quand t'auras l'accent local de ta province tu seras iséroise. En attendant.... Bon sinon yep c'était bien. prochaine course le week end prochain pour le salon de bagneux


aurélie 09/02/2010 11:06


une tartiflette à Paris!! J'aurai tout entendu, heureusement en tant qu'isèroise j'ai le coeur solide et préparé pour ce genre de discours! en tout cas le récit de la journée très bien , on s'y
croirait. d'ailleurs je suis épuisée de cette course folle.


charlotte 07/02/2010 15:35


Et la tartiflette, c'est bon.
Merci à christiphe, de La librairie des 4 chemins (et mon dealer es Wilkie Collins) pour cette superbe journée!