Question sociale

Publié le par Fablyrr

J'aime bien me pencher sur les idées reçues. C'est toujours intéressant et une fois le sujet creusé un peu je peu ricaner un peu plus quand j'entends les idées en question; Je ne suis pas exempt d'idées reçues sur des sujets, je vous rassure, mais j'essaye de combattre un peu ça...

Aujourd'hui je suis tombé sur les "assistés du système social français qui sont fainéants".  En gros il faut lire cet article sur Médiapart :  La France, un «pays d'assistés»?

 

Ca part un peu sur l'idée qui revien cycliquement sur le fait que "l'étranger vol le travail du bon Français", ou sur le fait que "les pauvres sont des flemmard assistés". Et comme on entre de plain pied en période pré électorale, il y a pas mal de politicien (même si il est difficile d'employer ce mot pour certains d'entre eux) qui ressortent les bons chevaux de bataille.

  

Fin mars, un député de Moselle proposait de forcer les chômeurs à effectuer des «travaux d'intérêt général». Quelques jours plus tard, le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Laurent Wauquiez, annonçait dans Le Figaro une proposition de loi conditionnant le versement du RSA à «cinq heures de travail social» – non rémunéré – par semaine. «Ce n'est pas une sanction mais un marchepied vers l'emploi», dit-il, pour éviter que «le RSA ne se transforme en nouvelle prestation d'assistanat». La proposition a fait réagir le père du revenu de solidarité active: Martin Hirsch a dénoncé sur son blog des «propositions démagogiques, dangereuses parce qu'inefficaces» qui «commencent à fleurir avec le printemps préélectoral».

 

L'idée pour les personnes allant de la Doite en passant par le centre mais trouvant quelques échos dans ce que certains nomment classiquement la gauche (le PS) est de ratisser large dans le champs ou pousse les petites graines de Français se sentant abandonnés ou ayant l'impression de se faire voler par "les autres". les autres ça passe par les gens touchant le RMI et RSA et ne cherchant pas d'emploi, c'est évidemment l'Etranger qui ne veut que profiter du système français et ne pas travailler (ce qui est drôle dans la mesure ou il est sensé "voler le travail aux français") ou encore tous ces assistés faisabnt des enfants pour vivre de l'alocation familiale. Et encore j'ai pas une liste complète des clichés.

 

L'artcicle en question se lance alors sur cette base :

 

 

Donc quoi ?

Il est intéresant de voir que les clichés remontent à longtemps. le plus bel exemple est pour les années Reagan ou durant la campagne une fausse histoire de femme Noire roulant en cadillac et vivant la grande vie est utilisée pour mettre en exergue le dit cliché de la minorité qui profite du système (la "Welfare Queen"). Ce qui est donc repris plus récemment par un président soulignant les gens du voyage, ah non pardon il faut dire Roms c'est mieux pour l'étiquette, roulent en BMW. Là encore ce sont des histoires de langage ou on souligne des Roms qui bougent en BMW et non pas quelques rares cas; Et même si c'était vrai ça permet surtout de faire le lien fait par le conseiller du Président : amalgame entre "assisté" et "étranger". Comme un plus tôt ils ont fait l'amalgame entre "l'étranger" et le "délinquant"... hop tout est joué !

 

Mais pour revenir au sujet, d'après les chiffres apparaissant en page 3 de l'article il est évident que les personnes touchant le RSA ne profitent pas du système, ils sont en recherche d'emploi pour la simple et bonne raison que la somme mensuelle est ridicule. Les seuls qui ne cherchent pas d'emploi et qui sont donc un très faible pourcentage sont ceux qui ont des problèmes de santé ou qui pense (j'imagine à juste titre) que de longue période sans emploi ne leur permettent pas de prétendre à un poste;

 

RSA et RMI pour les fainéant  ? Despersonnes veulent faire faire à ces "assistés" du travail d'intérêt général; Chose stupide si ce n'est pour les enfermer dans la pauvreté la plus crasse sans qu'ils puissent avoir un emploi, un vrai j'entend pas ceux quidepusi quelques années font parfois descendre le taux de chômeur avec du CDD ou de l'interim. Donc la France se positionne encore très bien en Europe. On se dit dans un système d'assisté mais si on regarde d'un peuplus près on note que les plus riches payent moins d'im^pôts et de charge et surtout que en créant une vrai fracture riche/très pauvre on ne peut rlancer l'économie... Sans compter que si on regarde chez nos voisins on tombe sur quoi ?

 

Avoir une allocation pousserait donc à ne rien faire ? D'après les études faites c'est ce que penserait plus de la moitié des français... Sur quoi on pourrait faire la facile digression d'idée reçue sur le fait que par exemple auteur/illustrateur ne sont pas des métiers mais des passions... Mais recentons nous :

 

Plutôt que la fainéantise supposée des bénéficiaires de revenus minimum, c'est bien l'état morose du marché du travail, le coma dépassé de la formation professionnelle, le piteux état de l'accompagnement des demandeurs d'emplois couplé à la crise de Pôle emploi, ou encore le labyrinthe institutionnel (la formation dépend des régions; le RSA des départements; le chômage et l'indemnisation de Pôle emploi, etc.), qui sont à blâmer.

 

On peut ajouter à cela que niveau des prétendant au RMI et RSA il y a "de la fraude"; Oui donc il ne faut pas se leurreur il y en a; Mais l'échelle est tout autre. Le magazine Le Ponit pointe du doigts ceux qui "coutent à la France". Après quelques études et calcul on se rend compte que la dite fraude à la Sécu n'est pas chiffrable et est surtout assez faible en proportion à d'autre qui se font sur la TVA, l'impots sur le revenu et l'utilisation de niches fiscales etc...

Alors que des B. Tappie se font payés avec les impots des français des milions et vont les mettre à l'étranger ou quelques star profitent du sstème de santé mais ne veulent pas payer d'impots en France, doit on garder nos idées reçues sur les "assistés" ou essayer de voir pourquoi des milions sont brassés (et que l'on parle de détournements important autour de Chantilly par exemple) et qu'on essaye toujours de pointer du doigts le voisin pour détourner l'attention ? Il y a des profiteur partout mais doit on voir "l'assisté" comme un ennemi de son portefeuil ou comme une personne normal dans le besoin ?

 

 

***

Comme vous le voyez, une petite réfleion matinale....

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article

charlotte 26/04/2011 11:42



"ils ne veulent pas travailler", "ils n'ont qu'à rentrer chez eux", "ils sont sales", "quand on veut vraiment travailler on peut", "les Français sont jamais contents", "les français sont des
assistés. La preuve ? Aux USA, ils ont pas les 35 heures, ils ont pas la sécu et ils se plaignent pas, EUX" ... Quant à la femme noire en Cadillac, ça doit être la cousine du Malien marié avec 10
femmes qu'on voyait dans tous les reportages il y a quelques années, et la tante du sale manouche qui roule en BMW. Cela dit, de la BMW à la Mercedes... Parce que tu vois, les grands taxis au
maroc, ce sont des Merdedes. Et je doute que les chauffeurs soient des "profiteurs bourrés de fric". Quant au pôle emploi... J'ai la cahce d'exercer un métier qui n'existe pas socialement. Mais
j'imagine le truc : thèse de philo, forlation d'écrivain public, un peu prof... et là on te dit : ben vous avez le choix, vous bossez dans un abattoir ou on vous radie. Je souhaite à tous ces
colporteurs de clichés et de haine de "l'autre" de se retrovuer dans cette situation.