Perturbations rôlistiques

Publié le par Fablyrr

En ce jour où vous courrez tous dans les urnes, essayez d’en ressortir avec le cœur gros comme ça, l’émotion au coin de l’œil, je vous parlerai : jeux de rôles.

Le JDR est comme beaucoup de choses des fois, un train. Un truc d’habitude.  Déjà nous aimons nous retrouver régulièrement pour une partie, nous aimons aussi avoir nos habitudes avec nos joueurs. Ou nous pouvons apprécier aussi de changer de joueur en permanence. On aime nos dés, nos univers et nos personnages fétiches. Ceux que l’on a joué depuis longtemps et qu’on retrouve facilement aussi bien qu’une paire de pantoufle laissée devant la cheminée par temps de grand froid. L’habitude, c’est une force, c’est une façon de se rassurer. On sait que l’on va retrouver le soir venu un groupe d’ami(e)s, qu’on va bien s’amuser, que Charles va aller couper du bois, que Laura va pleurer mais aider Phil d’à coté. On sait que Marie préparera à manger pour toute la famille à la fin de l’épisode, mais des fois on aime bien se faire peur mais sans trop, quand le personnage secondaire de la série qui a pris de l’importance fait usage de drogue et qu’on a des épisodes en plusieurs parties. Émotion !

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSM1OOaHDDWcr3GHsTa1h5xbjiXqeHVNe7lrsKaCZvTMmewzHr6cSUhoXfi

 

Depuis quelques semaines, je réfléchi sur ce sujet. Pour expérience avec les joueurs cobayes, j’ai pris les choses en mains. Nous jouions auparavant dans le salon, autour de la table basse, joueurs sur le divan, meneur en face. Puis il m’est venu à l’esprit que pour faire une cassure, pour maîtriser un nouveau jeu, il fallait autre chose.  J’ai repoussé le fait de jouer sur le balcon suspendu à des cordes pour des raisons pratiques, dans les toilettes pour des raisons d’hygiènes et dans la cuisine pour éviter d’être debout à coté du réfrigérateur. Non, nous avons changé de pièce et nous sommes revenus simplement autour d’une table en bois, avec des chaises en bois. C’est moins confortable, on se regarde différemment, nous ne sommes pas à la même hauteur (physiquement j’entends) et donc cela change radicalement le plan de tout le monde. C’est un peu comme les techniques de tortures mises au point par certains états sur la privation de sommeil, de repère sensoriel, etc. Ca change.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b8/D10.jpg

 

Du coup la partie d’après mes joueurs m’ont demandé où on jouait. J’ai donc dis « bah autour de la table comme l’autre fois ». On commence donc à créer une nouvelle habitude. Mais, oui car il ne faut pas que cela soit si facile, je me mets à l’autre bout de la table. Petit geste insignifiant mais qui me permet d’être plus mobile. A l’origine pour pouvoir bouger autour de mes joueurs assis même si cela ne s’est pas encore présenté dans l’interprétation de PNJ. C’est un peu comme les séries TV de flic. Un derrière et un devant, parlant à tout de rôles, on est obligé de se tourner, de changer de point de vue, de points de repère. Une personne debout a aussi un aval sur vous. Faites une partie où un de vos PJ est interrogé, et mettez le au milieu de la pièce, sans table et tournez autour pour les questions. Vous verrez, ça change de « compétence interrogatoire vs résistance mentale ».  La fois d’après… j’ai repris ma place autour de la table basse et hier je suis revenu autour de la table. Ca permet, selon moi, de casser des habitudes. Hier, alors que je ne menais pas une partie d’Islendigar mais que Charlotte nous faisait une partie de Patient 13, j’ai eu un nouveau tilt sur le sujet : autour de la table ouais, mais je me suis dis qu’il fallait continuer l’expérience plus loin. C’est pour cela que dans une partie à venir, pour Islendigar ou autre il ne faut pas que mes joueurs s’étonnent de certains petits trucs en plus : outre les changements d’environnements, je vais en cours de partie les changer de place. Car quand on est sur sa chaise, ou simplement au chaud à sa place, sur une séance de jeu… on prend des habitudes. Je ne sais pas site questionnement est intelligent ou non, s’il mènera quelque part mais toujours est-il que ça s’essaye que c’est intéressant et que je vous invite à faire un retour ici sur le sujet si vous avez déjà quelques expérience sur le sujet ou si à l’avenir vous trouvez cette idée pas trop stupide et que vous faites ça de votre coté.

Publié dans Jeux de rôles

Commenter cet article

charlotte 22/04/2012 14:40


jevois plus cela en terme de "prise en main de l'espace", par exemple à patient 13 en vous déplaçant dans la bibliothèque, etc. et cela induit une autre façon de maîtriser. Mais moi, ce sont
surtout les comportements "réflexe" que j'aimerais essayer de transformer.

Fablyrr 22/04/2012 14:48



yep à travailler aussi, les sales vieux réfléxes qu'on a des que la fatigue pointe promis je ferai des efforts