Lofoten Jour 1 – Lent au démarrage

Publié le par Fablyrr

Ce matin, de presque bonne heure je me suis rendu en ville. Il me fallait faire quelques achats pour manger et je me suis dit que j’irai comme ça à l’office du tourisme. Car il faut souvent vérifier ce qui est dit dans les brochures et ce qui est véritablement faisable sur le terrain.

lofoten-4856.JPG

Aube vers 9h du matin

 

Sur le terrain, l’office du tourisme était fermé. Nous sommes en saison morte, donc c’est ouvert que du lundi au vendredi. De quoi se faire un peu couper les ailes. Pas grave, j’ai fait un tour du centre ville. Comme d’autres cités scandinaves la taille de l’agglomération ne joue pas beaucoup sur celle des centres commerciaux. Ici c’est marqué que c’est la capitale administratives de Lofoten, il faut donc bien trois centre commerciaux. D’ailleurs on peut presque tous les traverser d’un seul coup, il suffit à chaque fois de traverser une rue pour passer de l’un à l’autre. En attendant, mon Monsieur-Safari-Orque (qui se prénomme Roar) m’a recontacté. Comme tous il mâche l’anglais comme un écossais à la pointe nord de son pays. Mais en gros j’ai bien compris que par -10°c avec un fort vent du nord, il faisait trop froid pour partir en mer. D’après lui on ne verrait pas de « whale ». Bon la brochure de faire un tour dans les fjords pour voir aigle pygargues et orque, s’ils me rajoutent des baleines ça ne me gêne pas…  

lofoten-4876web.jpg

Mon rorbu pour la semaine

 


Donc courses faites, je me suis rendu dans un café du centre. Salon de thé plutôt. Une grande vitrine avec des sièges, tables et tout une déco faite en rose, avec des petits oiseaux et autre trucs très kitch Je ne pouvais pas éviter de m’y rendre. J’y ai trouvé un très bon café, servi par une femme très sympathique qui m’a précisé que normalement à cette période il fait plus sombre, moins froid et qu’il y a un mètre de neige… Là-dessus je me suis collé sur internet pour faire un point, ne pas lâcher la civilisation trop vite. Comme n’importe quelle drogue il faudrait y aller d’un seul coup pour tout abandonner, mais ici, c’est la ville, des citadins et seul mon rorbu-les-pieds dans l’eau me laisse imaginer que je suis loin de tout. Alors je me connecte. Arrêtez de vous moquer, ça m’a permis de faire le premier billet de voyage.

lofoten-4878web.jpg

Quais de Svolvaer vers 14h

 

Après le café, puisque j’avais fait le tour et qu’il faisait beau, j’ai pris une soupe de poisson maison (on a les excuses qu’on peut). Délicieuses ! Ca s’est prolongé par un gâteau pomme-cannelle maison et évidemment un autre café. Entre deux, les norvégiens sont sortis de leur antre. Passé midi, l’activité se fait et un groupe de femmes âgées est venu faire une opération thé-bavardage-pâtisserie.  Ensuite d’autres sont arrivées. Oui que des femmes. Enfin sur la fin un homme est entré. Les norvégiens auraient-ils autant d’idées reçues sur les amalgame rose=fille ? Peu importe. Une fois sorti de là je suis retourné voir la logeuse pour des détails…. Suis-je bête, treize heure passé un samedi c’est fermé. « Saison morte » on t’a dit mon petit gars « saison morte ».

lofoten-4887web.jpg

Beacoup de vent sur l'île où l'on fait sécher le poisson

 

Donc retour au rorbu pour faire un peu de tout et rien. Surtout du rien. Je me suis un peu battu avec le poêle pour l’allumer. C’est un peu mon meilleur ennemi. Chaleureux, sympa, présent, mais dès que j’ai le dos tourné il a du mal à s’allumer, voir crache un peu de fumée. Demain, comme c’est dimanche et saison morte, j’ai décidé de faire sans les norvégiens et de partir à Kabelvag. C’est à environ 7km en suivant la route E10. Faisable à pied et si j’ai le courage j’irai jusqu’au lac à 3km plus loin…

 

lofoten-4888web.jpg

Mon quartier vu de loin (ne cerchez pas mon rrbu, il est à l'extrémité de l'autre côté)

Publié dans Carnet de voyages

Commenter cet article

fanny 13/01/2014 12:59


j'ai du retard puisque Charlotte nous a dit que tu avais vu des aurores boreales, mais je tenais à te dire que Jijice te trouve très bien installé dans ton rorbu (malgré le poële crachotteur),
moi je trouve tout ça superbe. Et tu rends tout très vivant, on s'y croirait presque, avec autant de vivacité que le vent.


On attend les aurores boreales


 

Fablyrr 13/01/2014 15:46


hihi mais c'est u plaisir de partager ces moments là. Content que la narration soit fluide. Pour les aurore, faudra attendre encore un tout petit peu. Il y a un billet Jour 2 avant :) Je ferai un
billet Special aurore boréale ensuite :)