La dernière Odyssée

Publié le par Fablyrr

Non je ne pars pas en quête. Je me suis simplemement rendu copte que mes lectures s'enchainent et que je ne parle même pas de celle qui m'ont plu. Alors là, c'est presque nombriliste car je vais parler d'un autre Fabien. Vous aurez compris évidemment que c'est Fabien Clavel, dit "Clavelus" et aussi écrivain de la petite bombe vampirique dont tout le monde parle en ce moment : "Homo vampiris".
Mais revenons quelques temps en arrière, à une époque pas si lointaine ou fabien gagnait un Prix roman jeunesse à Liévin (2007)pour son livre  La dernière Odyssée (éditions Mango).  Là je vous sent un peu plus captivé, car ça fait parti des prix mérités. En plus c'est là-bas que j'ai croisé la première fois le Clavelus caché derrière un jeu de carte étrange dont il essayait de faire comprendre le principe à tout lemonde...mais bref, revenons à notere roman. Comme d'habitude on notera la couverture dans un premier temps :


Elle est signée par Vincent Dutrait et évidemment il ne nous déçoit pas. Outre des couleurs superbes cette image n'est pas faite à "la va-vite", mais on s'en serait douté de la part de Vincent. C'est aussi à cela qu'on note le professionnalisme, mais aussi le fait que l'éditeur a une charte graphique et la transmet à l'artiste. De fait vous noterez une très bonne composition dans l'illustration elle même mais aussi avec la charte Mango de la collection Royaumes Perdus. Une belle diagonale ascendante pour la construction, aidé par les formes mais aussi par le jeu des regards.on je ne vais pas non plus vous décortiquer le travail de l'illustrateur mais en plus, il a le mérite de correspondre au texte. Donc j'aime beaucoup ce travail.  Mais repassons au contenu.

Nous sommes à la fin de la guerre de Troie, Ulysse le fier vient titiller le héros, les corps s'entassent et tout le monde pense à rentrer chez soit, si possible avec une bonne cargaison de butin voler d'ailleurs. Notre héros c'est Niréus. Relisé vos classique, il y est. Bon d'accord vite fait mais c'est le premier charme du livre, de prendre un perso tertiaire et de lui construire sont histoire. Tel Ulysseil va vouloir rentrer à la maison mais cela ne se passera pas comme il le souhaite car les dieux s'en mêlent. Tout commence par un orage et une mutinerie, une rencontre avec un peuple de femmes maudit, puis s'enchaineront des rencontres avec des monstres, des peuples mythiques et des épreuves, etc.
Là dessus il ne faut pas oublier que le héros, raleur et maussade voyage avec un aède, un guerrier, un gamin particulier et une ex-domestique-esclave pas comme les autres. Ce sont aussi les personnages qui vont donner le rythme à l'histoire. Oui comme vous pouvez le deviner je n'en dirai pas plus, mais la quête est présente, et ça fait du bien car c'est de plus bien écrit. Les personnages s'enrichissent en avançant dans l'histoire, tout cela avec une histoire de complot divin et d'un espion-assassin qui en veut au héros. Plusieurs niveaux de lectures, très facile d'accès pour tous, très bien écrit. Bref le Clavelus est doué et on est heureux de lire cette histoire. De plus, cela m'a rappeler un peu mon enfance, non je ne fait pas mon vieux chnoque, mais un moment ou j'ai commencé le jeu de rôles, ou il y avait ces histoires de quêtes avec des personnages hétéroclie qui vont dans l'avant avec un but et des embuches. Ca parait simple dit comme cela, mais quand vous l'aurez lu vous vous rendrez compte que le plaisir de la lectre y est. C'est un peu comme une bonne cuisine, le plat peut paraitre simple, mais quand on goute on se rend compte de la maitrise de toutes les petitesépices ajouteées juste comme il faut.

Voilà tout ça pour dire que cette collection dite "jeunesse" ne me déçoit pas pour le moment, et je suis en trian d'en lire un autre, et dans la série je pense que j'enchainerai aussi sur les Légions écarlates, puis Icelande....

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte 20/11/2009 10:08


La dernière Odyssée a été mon premier Fabien Clavel. Juste après, il y a eu L'Antilégende et... Bref, perso je suis accro à ce qu'il écrit, d'abord parce que ses romns sont de ceux dont on
ne peut décrocher, ensuite parce que c'est bourré de références - ici, aux voyages d'Ulysse bien sûr mais plus généralement à toute cette période mythique qu'était la Grèce à l'époque -
littéraires...
A noter que la suite de La Dernière Odyssée, Les Gorgonautes, a gagné le prix Imaginales 2009 catégrie jeunesse...