La colère gronde

Publié le par Fablyrr

La colère gronde.

Depuis plusieurs jours, il y a une odeur nauséabonde.

 

Après les propos odieux et stupides de M. Copé sur un livre dont il n'a pas compris l'utilité, on apprend que dans des bibliothèques, le personnel subi des pression pour certains livres en leur possession.

Il ne s'agit pas là de Main Kampf, bien au contraire, mais bien de livres prônant le pire : tolérance, différence, ouverture d'esprit. Nous vivons donc une époque délétère, où les autodafés pointent le bout de leur nez.

 

La colère gronde.

Depuis plusieurs jours, il y a une odeur nauséabonde.

 

J'étais il y a quelques jours dans la rue comme soutien aux droits des femmes et à l'IVG, mais je ne pensais pas encore que nous avions régressés de tant d'années.

La littérature jeunesse est mon métier, mais c'est avant tout des histoires à raconter. Fille ou garçon, même combat ! A quoi cela sert-il d'avoir évolué jusque là si on ne se soutien pas.

 

La colère gronde.

Depuis plusieurs jours, il y a une odeur nauséabonde.

 

Les ouvrages attaqués, titrés avec le mot slip ou traitant de nudité, ne sont pas dérangeant et devraient être estampillés "liberté". Liberté c'est un combat du quotidien, un truc qu'on devrait faire main dans la main.

Mais non quand l'obscurantisme crie au loup, il est plus facile de ressortir un tabou.

 

La colère gronde.

Depuis plusieurs jours, il y a une odeur nauséabonde.

 

Je termine ce billet pour vous dire que vous savez où me trouver. Je serai toujours à côté des libraires et auteurs violentés, toujours non loin des illustrateurs et bibliothécaires agressés ou encore juste à côté d'éditeur ou blogueurs malmenés.

En tous cas pour ce combat, pour ne pas que le fascisme ne prenne le pas, pour que ces livres continuent à existés, car ils font du bien à notre société.

Ça serait si facile de les insulter, ces individus qui croient en une unique pensée, celle qui permet aux minorités d'être violentées en toute banalité. Dommage qu'ils n'aient pas reçu cette éducation faisant d'eux des êtres humains, car on aurait pu discuter et réfléchir ensemble à de m meilleurs lendemains.

 

Ndlr :

Pour ceux qui n'ont pas suivis les derniers événements, voici quelques liens :

http://www.liberation.fr/societe/2014/02/10/filippetti-denonce-des-pressions-de-groupes-extremistes-contre-des-bibliotheques_979222

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1144548-je-suis-l-auteur-du-livre-tous-a-poil-cope-n-a-rien-compris-a-notre-ouvrage.html

http://jeunesse.actualitte.com/reportages/le-jour-du-slip-je-porte-la-culotte-menaces-sur-internet-710.htm

http://jeunesse.actualitte.com/reportages/cope-tous-a-poil-la-reponse-de-l-editrice-717.htm

 

Pour aller plus loin voici quelques liens :

http://www.cndp.fr/crdp-toulouse/spip.php?page=dossier&num_dossier=2549

http://www.bibliotheque.toulouse.fr/selectionGenre.pdf

http://www.20minutes.fr/livres/1226629-20130923-99-femmes-nous-fanny-saccomano-chez-milan-jeunesse-toulouse-france

http://next.liberation.fr/sexe/2014/02/10/la-litterature-jeunesse-sous-surveillance-depuis-un-siecle_979130

 

 

Publié dans fablyrr

Commenter cet article

Charlotte 11/02/2014 10:45


En slam, ou presque.