Give me more time !

Publié le par Fablyrr

Comme de nombreux collègues auteurs / illustrateurs, je suis chronophagé. Je fais pas mal de choses,  je m'investis dans bien des projets, des associations et  avec tout cela, au bout d'un moment, on se prend les pieds dans le filet alors qu’il est sensé prévenir des chutes.

Ma vie d'acrobate vient d'avoir un changement important. Cela faisait deux ans que je faisais parti d'une super équipe dynamique et que je tentais de trouver le temps pour l'association. J'ai grignoté des journées, posé des jours de congés, mangé des soirées.... mais là, je n’ai plus la force de faire ça, je me sens un peu comme portant un costume qui n’est pas à ma taille.

Je viens de quitter ma fonction d'administrateur à la Charte des Auteurs et illustrateurs jeunesse.

C'est pour une raison toute personnelle : je n'ai pas le temps et du coup, quand je vois le travail abattu par certains collègues, je ne me sens pas très légitime. Je parle de la Charte sur les salons, je dis ce que nous faisons, je pousse même des fois mon langage à la propagande. J'incite les confrères à adhérer car c'est important. Pas seulement quand on à un problème, mais justement quand on en a pas pour soutenir la cause, être solidaire des autres membres de sa profession. Ensemble nous avons du poids et c’est aussi pour ça que je reste chartiste. Cette association ce n’est pas juste une bande  d’auteurs qui organise des formations, tiens un forum et fait des images revendicatives. Non il y a une âme, il y a un travail, des échanges, des concertations, des réunions qui prennent du temps et de l’énergie. Pour défendre l’ensemble des auteurs et illustrateurs jeunesse.

Donc non, avoir le badge « Administrateur de la Charte », c’est bien joli, mais vu que je suis tout le temps bloqué, que je fais des micro-actions de loin, j’ai l’impression d’usurper ce statut.  Je continue cependant à être ce que je suis : défendre les droits des miens comme je peux (des fois simplement en diffusant des informations).  Donc, oui j’aurais encore des documents de la Charte sur moi lors de mes déplacements, oui j’inciterai les gens à adhérer, à se rendre compte que ce métier, même s’il parait solitaire, on est plus fort ensemble… et surtout par les temps qui courent.

Je me relis, et me rends compte que c’est un peu larmoyant comme message. Je le voulais plus informatif. Je vais donc tenter de remonter le niveau : chers auteurs, illustrateurs, dessinateur BD ou scénaristes BD : bougez-vous …LE CUL ! Adhérez au SNAC BD et à la Charte, informez vous, soutenez les actions, tenez un stand même l’espace d’une heure ! Arrêtez de chouiner dans votre coin que ça va mal si vous ne faites rien. Arrêtez de dire « elle fait quoi la charte alors qu’on touche à ma retraite ? » ; arrêtez et contactez la pour savoir comment vous pouvez aider, car la Charte ou le SNAC BD, c’est vous !

Même quand tout parait aller bien, une profession et ses droits, ça se défend… ou ça meurt.

 

LA CHARTE

 

LE SNAC BD

 

Publié dans fablyrr

Commenter cet article