FlashTelling - Questions pour JDR

Publié le par Fablyrr

Pour la création de JDR, et plus particulièrement Losers, je me suis posé la question de l'immersion dans une ville. Ou, comment faire en sorte de faire jouer des personnages qui connaissent déjà la ville. J'imagine que c'est une question récurrente de Meneur de jeu, mais en général on y répond par la pirouette simple de faire arriver les PJ en ville. Ils découvrent ainsi un nouveau cadre avec des personnages évoluant pas à pas.  Pour Losers, les PJs arrivent en ville, mais, ils peuvent aussi avoir un passé avec ce coin paumé. De fait, je me pose dans l'axe de "on baigne dedans depuis longtemps".

C'est une question que je me suis déjà posé souvent en tant que joueur. Notamment à Hellywood ou on imagine avoir une personnage originaire de la ville, ou encore il y a plus longtemps à Ryoko Owari ou encore Freiburg (pour respectivement les jeux S7M et L5R).  La problématique est qu'on ne peut pas donner une ville entière à mémoriser, sachant qu'on ne l'a pas forcément et qu'il faut aussi laisser de la place à l'improvisation et l'imagination. Donc la question n'a pas bougé d'un iota depuis, mais les solutions ne sont pas légions. Je ne sais si il y en a une bonne, mais je me suis dis que mettre cela par écrit aujourd'hui pourrait peut-être débloquer la situation. Peut-être...

 

- La première option que j'appellerai Blabla  et qui coule de source est évidemment de décrire tout ce que le personnage traverse comme décor et "rappeler" que le PJ connait untel ou unetelle . On construit ainsi une toile qui à terme plonge le joueur dans un environnement "connu". Le problème de cette solution, est que si le PJ doit résoudre une situation et par exemple appeler une personne de sa connaissance pour cela, on ne peut répondre qu'à la question " je connais qui peut...?" . Ou alors piocher des les PNJ existants, mais alors le choix est plus restreint.  On ne se trouve pas dans la situation ou le joueur peut nommer quelqu'un de sa connaissance comme dans la vie réelle, une personne qu'il n'a peut-être pas vu depuis longtemps mais qui est LA personne idoine.

 

- La seconde option, nommée Listing, est de filer un catalogue de PNJs au joueur. Des personnes que sont personnage connais et ou il peut piocher. Avec beaucoup de travaille on peut donner un catalogue à chaque joueur, l'ajuster voire, le coller exactement au PJ. C'est-à-dire, de répondre aux questions de : comment il a rencontré le PNJ, sa relation avec lui, ce qu'il en connait, etc.. Mais cela nous pose le problème de la préparation et de la tonne de doc à feuilleter souvent avec des informations données par le Meneur qui ne correspondent pas forcément aux relations réelles PNJ/PJ.

 

- Listing ou Blabla mon cœur balance. Il y a par ailleurs l'option Flashback qu'on retrouve notamment dans Hellywood et qui est bien pensé : prendre la main sur la narration quand on croise un PNJ pour savoir comment on l'a déjà croisé etc.  Ce qui est une bonne idée, mais est limitatif car on garde un peu l'option Blabla, mais surtout on arrive la personne que l'on croise n'est pas forcément celle souhaitée sur l'instant. Donc bien que le joueur reste "auteur" de cette relation nous ne sommes pas encore dans la solution idéale.

 

- Si on prend l'option Narrative, on arrive dans un autre style de jeu. Cette option permet au joueur de créer les PNJ dont il a besoin quand il en a besoin. C'est une sorte de Flashback mais sans la limitation de la rencontre. Ca parait pratique, simple et être la solution, mais du coup le joueur crée les PNJ sans avoir le recul et les contrainte du cadre de jeu comme un Meneur. Ca risque de partir dans tous les sens et bien que je sois homme à croire fondamentalement que je le JDR est un partage et qu'il faut faire confiance à ses joueurs, là on fait quasiment disparaitre la fonction de Meneur, ce qui n'est pas le but ici.

 

 

((C) Miller - Sin City)

 

En mettant tout ça, on peut ajouter une nouvelle option. Ca serait de cumuler les options Flashback et Narrative (FlashTelling ?).  Pourquoi pas ne pas prévoir un stock de petits papier avec des mots clés qui représenteraient des pnjs. cela permet de cadrer un minimum et d'avoir pour un PJ un panier ou piocher des connaissance. Il peut ainsi improviser une "PNJ minute", cela enrichi la partie et pourquoi pas devient un personnage récurrent.  Il n'y a rien de révolutionnaire dans le FlashTelling, c'est juste un tremplin permettant de trouver des solutions à ce qui ne peut être retranscrit en partie. Ou alors, dans le même ordre d'idée, le personnage ou le meneur peut avoir un petit classeur ou tas de cartes sur lesquelles sont inscrit des prénoms et mots clés. Ca serait défini à la création avec le Meneur et le joueur peut ainsi les avoir tout le temps sous le coude et s'en servir le cas échéant. Il prend alors une carte qui devient une connaissance. Je crois que c'est la solution qui me semble la plus proche de ce que je souhaite, mais évidemment ça demande du travaille en amont.

Publié dans Jeux de rôles

Commenter cet article

charlotte 07/02/2012 12:58


Bonne question, en effet. C'est vrai que jusqu'à présent, il y a quasiment toujours eu l'effet "nouvel arrivant", qui simplifiait les choses. Mais je pense que ce que tu as fait pour la Nouvelle
orléans, et que tu as oublié de mentionner, est bien aussi : décrire à la création les lieux fréquentés, quelques pnjs, qui à mon avis associs à ta Flashnarration peuvent donner quelque chose de
très solide.

Fablyrr 07/02/2012 12:59



oui vous êtes mon labo maison, je ferai de nouvelles expériences sur vous . Peut-être quand je me lancerai suir Edge of Midnight.