Finlande - Lapland jour 3

Publié le par Fablyrr

 

Retour sur hier… Une nouvelle expérience pour moi : le ski de fond. En effet, vu que c’est un sport très répandu localement je me suis dis que je n’étais pas plus bête qu’un autre (en tout cas j’aime le croire) et que je pouvais improviser la pratique de ce sport. Pour cela, j’ai usé de la magie internet avant de partir ; J’ai regardé les techniques de bases. Ensuite, j’ai été louer ces instruments pour la journée et me suis mis en début de piste. Bon ok j’ai du me vautrer en tout une dizaine de fois. Pas si mal quand même. Disons que le changement d’un rythme se mi marché à celui de la glissade manque encore de pratique. Mais au bout de 8km de ski de fond je me suis dis que je n’étais pas trop mauvais. Oui quand vous êtes tout seul vous vous dites plein de choses. Et quand vous êtes seul au milieu de nulle part, vous vous dites encore plus de choses. Surtout des positives. La pause du midi n’a durée qu’une dizaine de minutes. Il faisait encore dans les -20 et bien qu’au soleil j’ai du m’activer ensuite pendant une bonne demi heure afin de retrouver le réchauffement nécessaire au fonctionnement normal des mes mains et pieds. Mais quand on pratique le ski de fonds en mode « gentil » tout va bien. Je me suis mis dans les « rails » de neige des gens passés avant moi, observé quelques personnes croisées et j’ai donc appris quelques astuces pour tenir la route. Cela dis, ce qui est bien aussi dans ce sport c’est que ça vous réveil quelques muscles endormis qui encore aujourd’hui se font entendre.

Photos-3847web.jpg

 

J’ai quitté les magnifiques paysages enneigés pour rendre les skis puis me suis rendu de l’autre coté de Saariselka. C'est-à-dire une petite demi-heure de marche pour y trouver l’office de tourisme. Evidemment c’était fermé mais comme c’est une sorte de centre commerciale il y avait des boutiques ouvertes pour les touristes. Hors, j’en suis. C’est là que j’ai entendu pour la troisième fois de mon séjour des français. Et ça ne fait pas forcément plaisir de croiser ce genre de personne parlant fort, se foutant ouvertement des japonaises passant et gueulant à sa femme « eh c’est nul, ils ont des mars mais pas de bounty » et elle de répondre en sautillant sans moins de distinction « Oh du chocolat, j’en veux, j’en veux !!! ». Et là je pars, triste… Bon il y a à l’étage un café très sympathique et calme, avec du vrai café et des pâtisseries maisons. Du coup c’était bien pour mon petit quatre heures.

 

Photos-3853web.jpg

 

Un petit tour plus tard et je me dirigeais vers mon hôtel. Je me suis rendu dans les boutiques de souvenirs que je n’avais pas encore visité et au bonheur je me suis trouvé un disque de joik qui à l’air très sympa et un autre de Mari Boine que je qualifierai d’introuvable en France. J’ai ensuite fait un petit crochet plus bas pour m’assurer de la météo. Ca se couvrait, donc pas de chasse aux aurores boréales pour ce jour là.  Etant bien crevé ça m’a presque soulagé de ne pas refaire une sortie par -25 à 23 heures. Je suis juste ressorti pour manger.  Oui c’est comme souvent dans le nord pas facile de se nourrir. C’est cher, les supermarchés regorgent de trucs plein de sauce et gras et donc j’essaye de gérer le budget comme je peux. J’ai troué un restaurant correct et après hésitation j’ai tout de même pris de la viande de renne. Il fallait que je teste après toutes les lectures que j’en ai fait. Evidemment il y avait la sauce aux champignons, les airelles et les légumes du jardin (brocolis, asperge, purée de carotte). Oui bon ok le jardin pour eux à moins vingt doit être équivalent à notre congélateur alors… Et donc verdict, c'est bon mais je n'y trouve pas d'intérêt plus que ça.

 

Photos-3871web.jpg

 

Donc aujourd’hui je me suis mis en repos/travail. C'est-à-dire bosser tout de même sur les projets en cours et ne pas aller marcher comme un fou dans la neige. Pourtant il fait bon puisqu’on a simplement un petit moins onze ; j’ai donc fait une promenade de deux heures autour de la ville, me suis rendu à l’office du tourisme pour voir que je n’irai pas à Inari. C’est là que se trouve le musée de la culture Sami ; Mais niveau car c’est le bordel. Soit on à un créneau ou on a que 2 heures sur place. Soit on est bloqué là bas toute la journée, et bon euh… le patelin à l’air sympa mais tourner en rond en attendant un car par moins 15… disons que je vais déjà avoir de longue heures d’attentes à l’aéroport alors je vais m’en passer. Demain je vais me louer des raquette et partir pour les Tunturi…

Publié dans Carnet de voyages

Commenter cet article

Fanny 12/02/2013 13:41


Retour de Strasbourg où je trouvais qu'il y avait beaucoup de neige sur le trajet, mais à côté de tes photos, on joue vraiment petits bras ! Et moi qui croyais que tu n'allais trouver que la
nuit, seulement la nuit et un peu d'alcool pour faire passer le spleen, je suis émerveillée par les photos, ta résistance au climat rogoureux et tes exploits sportifs. Je te souhaite vraiment une
aurore boréale fabuleuse pour que l'émerveillement soit complet. Sinon, il te restera à y retourner...

Fablyrr 12/02/2013 15:23



merci merci


pour les aurores boréales ca a l'air mal parti; Le temps est pas mal couvert donc à moins que ça ne se dégage avant que je parte.... mais pas grave, en effet je pourrais revenir



Fabien 11/02/2013 13:53


En tout cas, le soleil a l'air d'être bien présent !!


Bonne continuation... 

Fablyrr 12/02/2013 08:58



yep... enfin sauf aujourd'hui, temps de merde .... il neige