Du retour de la 25e Heure...

Publié le par Fablyrr

Je reviens du Mans. La 25e Heure du Mans, c'était deux jours intenses de dédicaces sur le stand de la librairie Récréalivres. Autant commencer par eux, car l'accueil était vraiment chaleureux. Bon l'organisation nous a pris en charge pour tout, transport, nourriture, etc. aucune chance de se perdre ou de mourir de faim. Mais pour revenir aux libraires et leur équipe de choc je peux dire que nous avons été chouchoutés pendant deux jours complets. Bon évidemment, cela reste des gens qui tentent de vous corrompre avec des super gâteaux roulés à la confiture de myrtille ou encore des croissants et des cafés, mais bon, au final je ne leur veux pas.

 

badge-lemans

 

L'autre intérêt de ce salon, outre comme à chaque fois croiser un public qui réagit d'une multitude de façons différentes sur l'album, c'est d'avoir partager le week-end avec ma collègue Laure Fissore. Illustratrice de talent (vous pouvez retrouver tout son travail ici : http://laure-fissore.com/), mais aussi une copine de dédicaces super sympa. On s'est bien amusé pendant deux jours à faire des rencontres, parfois...étonnantes. Je pourrais vous parler d'une petite mésaventure du dîner. C'était prévu même... Bon allez, disons que pour faire court, lors du dîner officiel nous avons rejoint une table comme nous pouvions et nous sommes tombé sur un couple. Monsieur écrit des choses "sérieuses" (pas des romans, des livres d'histoire – le petit "h" du dernier mot à son importance pour moi), et Madame ... le soutien. Nous sommes dans une bulle intemporelle, bloquée dans un 19eme siècle colonialiste et révisionniste des croisades. Le FN n'existe pas encore, le KKK va bientôt naître aux USA et Monsieur peux gentiment nous parler de la suprématie de la France sur les pays d'Afrique, comment on leur "a apporté notre génie pour exploiter le pétrole", comment il "ne faut pas se laisser envahir par ces musulmans qui nous imposent leur culture" et je vous passe tous les poncifs du genre, ce personnage, soutenu par sa femme parlait d'une histoire revisitée et xénophobe que nous avons tentée de combattre autour d'une table avec quelques arguments mousticoformes qui se sont pris le pare-brise de cette grosse voiture à grande vitesse. Et juste avant de partir, Madame lâche une phrase que mon esprit tordu – après qu'elle nous a parlé de la perte de la cuisine traditionnelle française à cause de ces plats exotiques – ne peut que raccorder à ce wagon : " Mmmh, il est bien blanc ce poisson !"

 

Nous avons abandonné la table pour profiter d'une balade dans la vieille ville du Mans. Oui car cette malheureuse parenthèse doit être prise à la rigolade, ce n'est qu'un nuisible micro-phénomène sur tout un week-end fort sympathique. A la fin de cette promenade, notre âge se faisant sentir, nous avons rejoint notre lieu de résidence. Je ne pourrais pas remercier assez l'hospitalité de la famille P. qui nous a superbement accueilli alors j'en remets une petite couche ici : Merci ! sinon oui, on s'est couché, que dis-je nous sommes tombés à 23h30... On aurait pu aller continuer la nuit dans les nombreux lieux de débauche que notre guide nous a ameneés à voir dans le vieux Mans, mais notre fatigue de salon nous a fait renoncer....

 

Donc en résumé, un très bon salon, que j'espère refaire, une très bonne copine de dédicace. Et pour ceux qui ne savent pas elle vient de sortir un superbe album sur New York City que vous pouvez vous procurer en librairie ou sur le site des éditions Nomades. Mais je vous tiendrai au courant dans les jours à venir du lacement officiel de l'album pour lequel il y aura un petit événement...à ne pas rater.

Publié dans fablyrr

Commenter cet article