Décollage immédiat ( Fabien Clavel - Rageot - Coll. Thriller)

Publié le par Fablyrr

 

Je ne sais pas pourquoi mais la couverture me fait penser à "In the air" avec Georges Clooney. Pollution de l'esprit ou image forte ce qui est sûr c'est qu'on est dans le même registre, des codes couleurs qui fonctionnent et donc une couverture efficace. Car oui le titre en ment pas. Vous vous asseyez pour lire et vous n'avez pas le temps d'attacher votre ceinture que vous êtres aspiré par le décollage.

 

 

L'histoire se passe la plus part du temps dans les aéroports, entre avion, train et éventuellement une petite virée à quelques kilomètre d'un avion. L'auteur connait son sujet, ou si ce n'est pas le cas, nous donne le change. Mais bon on va dire qu'il connait son sujet aussi bien que la Hongrie. En tous cas, il a au moins lu un livre sur ce pays. Peut-être Le châtiment des flèches. Mais de toute façon on s'en moque puisqu'on se laisse littéralement transporter par l'histoire, le rythme haletant et ses personnages forts. Autant vous dire tout de suite que la citation au quatrième de couverture soulignant le fait que cela serait une superbe adaptation cinématographique n'est pas un mensonge loin de là. Mais au contraire de quelques thriller du cinéma qui vous embarquent avec des plans caméras, des courses poursuites et le fond aussi creux qu'un réacteur d'avion, ici on change la donne. Fabien Clavel nous pose une trame de base solide, un complot réfléchi, une cadence qui fait pâlir Hollywood, des suspens qui ne vous laissent pas reposer le livre et des personnages excellent.

L'héroïne, âgé de 17ans rend le livre abordable par des ados, mais ne vous trompez pas, chez Thriller, on peut lire jeune mais le délice de la lecture n'a pas d'âge. Vous avez l'impression que je tourne autour du pot mais je suis simplement en train d'essayer de vous parler d'un excellent livre sans en dévoiler trop. Disons que la jeune fille part à la recherche de sa mère, hôtesse de l'air, qui a disparue. Elle est poursuivie par un mercenaire et aidée par un hacker tout ça sur trame de complot européen et histoire d'OGM. Voilà, j'en ai presque trop dis. Je regarde par dessus mon épaule pour être certain que personne ne m'a vu... C'est bon je continue.

Non en fait je n'ajouterai rien sur le récit car ça serait en dire trop et mal le dire en rapport à la plume de monsieur Clavel. Je vous conseil donc cette très bonne lecture qui se lit d'une traite. On ne lâche pas ce roman..

 

Petite note finale : outre que mon esprit tordu aurait presque aimé un autre dénouement pour un personnage, je me dis surtout qu'après Le dernier ours et Décollage immédiat, je vais me manger d'autres livres de cette collection. Au vue des critiques, ils ont l'air d'être aussi biens.

 

 

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article