Ce qui nous lie

Publié le par Fablyrr

Ce qui nous lie - de Samantha Bailly (Milady - 2013)

 

Encore un livre lu dont j'ai envi de vous parler. C'est de la romance, avec un soupçon de surnaturel. Cette partie magique n'est d'ailleurs présente que pour servir l'histoire.

 

Voici le résumé officiel :

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu'elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie « normale », celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l'open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n'arrive pas à percevoir les liens...
Un récit émouvant et juste, porté par une héroïne hors du commun, signé par une jeune auteure au talent éblouissant.

 

Donc oui, je suis un garçon et je lis de la Romance, c'est pas grave vous savez. Je trouve ça très intéressant en fait. La construction de l'histoire, les personnages, les liens évidemment entre tous. Un vrai plaisir de lecture.

 

 Vous vous doutez que si je vous en parle, ici c'est que j'ai aimé ce livre. Mais avant de continuer, voici une page de publicité pour des étudiants des Gobelins. Une animation sympathique qui m'a fait penser au livre. (The Night We Were Kings - par Chloé Nicolay, Manddy Wyckens, Anthony Lejeune, Gaspard Sumeire, Léa Justum. Cinq étudiants déterminés des Gobelins (Promo 2013))

 


 

 

Reprenons le fil de cette histoire (sans mauvais jeu de mot). Alice est un peu celle de Lewis Caroll, celle qui passe de l'autre côté du miroir pour y découvrir des choses merveilleuses, mais pas forcément heureuse. Ces liens qu'elle voit elle va devoir les gérer au mieux. faitre des choix quant à les prendre en compte pour les relations entre les personnes(elle compris) et aussi savoir ce qu'elle en fait. Elle va aussi essayé de comprendre d'où ils viennent, avec une quête personnelle, un retour au source, qui ne fait pas forcément du bien à l'héroïne car son passé c'est quand même pas la fête. Mais elle gère. Tojours elle gère, au moins les apparences. 

Dans le livre la langue est parfaitement maîtrisée, contrôlée. Ca serait presque mon seul reproche si je devais en trouver un  : il manque un personnage qui s'envole de joie ou qui se noie dans la tristesse. Un petit pique d'extrémité pour perturber le récit.

Mais bon ce n'est pas moi l'auteur et le livre est très bien comme ça.

 

Pourquoi ? Déjà pour l'écriture, les personnages biens campés, une plongée dans une génération (purée je me sens vieux en disant cela) et une parfaite maîtrise de la narration. J'ai apprécié les différents niveaux de liens du livres : humains, de messagerie instantanée, de réseaux sociaux, relationnels, professionnels, amicaux... On a l'impression que tout y passe. Pas comme un catalogue, je vous rassure. Tout est posé et intercalé délicatement pour un beau récit. Les personnages ont une belle évolution, et comme le demandait Samantha sur un de ses fils facebook, si je devais choisir mon personnage préféré, ça serait peut-être Shamin. Mais pour ce point je vous laisse le plaisir de la lecture.

 

Donc lisez-le car c'est bien, ça se dévore pour tout dire. C'est cliché mais on se plonge tellement dedans qu'on est capable de manquer une station de métro.

Et petit avis personnel : dans vos choix de lecture, ne vous enfermez pas. Ici vous pouvez coller l'étiquette romance, mais aussi simplement littérature "blanche", voir fantastique, surnaturelle, relationnel, etc. On s'en moque tant qu'il y a une bonne histoire et que c'est bien raconté.

 

 nb : pour une fois je me rend compte que jene vous ai pas parlé de l'objet. Etrange. En résumé une couverture parlante, une belle maquette et un papier de qualité. Tout ça sans plus.

Publié dans Critiques

Commenter cet article