Le jour du lion

Publié le

"Le jour du lion" est paru chez Mango dans la collection Royaumes perdus, il y a maintenant quelques temps. Ce petit bijoux - oui il est pas très grand - a été écrit par Nicolas Cluzeau. Alors quoi ? Et bien c'est super ! Le problème maintenant est que je me sens obligé de le comparer à Rouge Ténèbres de chez Gulfstream, alors que ce n'est pas comparable. Comment faire ? Je pense que Nicolas a eu plus de place pour s'exprimer dans la collection Courants Noirs. Du coup avec le Jour du Lion, je trouve que c'est un tout petit peu court. Est-ce parceque le livre est très bien et qu'on a envi que cela continue ? Parceque classé "jeunesse", il doit être plus court que d'autre romans aux quels je suis habitué?
Pas facile. Vous l'aurez compris le livre est très bien. Donc pas de comparaison directe.  L'auteur nous emmène faire un voyage du coté des steppes à l'époque ou l'empereur Byzantin et le Sultan se mette un peu sur le coin du nez. Mais ce point est presque accessoir pour la trame principale. En fait j'ai fait plus attention au thème de la vengeance et sur la perte des valeurs chamanique pour arriver sur le territoir musulman. On est à cette période charnière entre deux grandes coyances qui se mélangent. Avec ça, on a le droit à de riches et intéressants moments ! Trois pesonnages principaux, une histoire d'amour (un peu quand même) et une quête vers le le monde des esprits pour la veangeance d'une fille pour la cause de sa mère. On rajoute des puissance spirituelles fortes, des esprits totem brut de fonderie.

Ca fait un peu fouilli dit comme cela mais ça ne l'est pas dans le roman. Ce qui m'a frappé le plus de la part de l'auteur est la maitrise du cadre historique. Pas besoin de grandes dates, non on parle de détails de coutumes, de vêtements et de modes de vies. Donc encore un beau livre de la part de Nicolas. Merci !

Le petit moins du livre ne tiens pas compte de l'auteur pour moi mais de la collection. Histoire de point de vue me direz vous, alors que je suis en train aussi d'apprécier dans la même collection le roman de Fabien Clavel. Mais chez Gulfstream (vous voyez je retombe sur mes pattes) ou il y a de la place en plus pour l'histoire, il y a un truc que j'aime beaucoup ce sont les articles de fin qui enrichissent le livre. Là, il y a quelques dates et lexique, mais je reste sur ma fin. J'aurai aimé poursuivre ce que l'auteur à brillament développé et qui au final met l'eau à la bouche... mais bon, rien dans le livre il faudra que je fouille par moi-même. Autre petit bémol, je trouve que Miguel Coimbra a pu nous faire montre d'un talent beaucoup plus poussé sur d'autres illustrations, celle-ci n'est pas  m'a préférée (histoire de gout encore).

Alors l'avantage du Jour du Lion est tout de même que c'est un livre jeunesse, qui se lit à tout âge et donc qui peut aussi s'offir ...si vous voyez ce que je veux dire. Donc pour découvrir une culture et un cadre rarement abordés,  je vous invite à aller tourner quelques pages du livre dans une bonne librairie pour avoir un aperçu et peut-être vous le procurer.

Publié dans Critiques

Commenter cet article

fablyrr2 07/10/2009 09:17


no problemo pour tes réponses;)
pour nicolas pas de problème pour la pub, il la mérite ;)


charlotte 06/10/2009 21:44


Eh, j'espère que celui-ci va passer... Bon, Nicolas devient un vrai spécialiste de la Turquie et cette impression (certitude) se confirme au fil de ses romans. J'avais adoré le jour du lion,
préféré rouges ténèbres  pour les mêmes raisons que toi et là je savoure et les cvavaliers du taurus, et son gros projet puisque j'ai la chance de l'avoir e avant première non bouclé et qu'est
ce que c'est bien et intelligent et tout... cvoilà c'était le quart d'heure pub rapide, et sans cafards !!!!!!
J'ai vu pour Pine ridge et pour ton superbe globe orbital draconique, mais je ne me lance aps dans de longues réponses sur chaque