Magazines (incontournable)

Publié le

Ce soir je vous fait un petit mot pour deux magazines.
Le premier c'est Encrages. La lettre d'information gratuite et bis-annuelle de CDS éditions avec des interviews, des previews, des infos, etc. C'est donc incontournable  et cela se télécharge sur le site de la maison d'édition !
Au programme, notamment, les interviews de Lucie Chenu et Jijicé.




Le second est Illustration magazine. Non je vous rassure ce domaine n'est toujours pas assez bien perçu en France pour intéresser des gens au point d'en faire un magazine. Cela vient des USA. En fait c'est un mag' que j'ai découvert grâce à Vincent Dutrait et Swal. A la base j'étais hésitant car l'histoire de l'illustration américaine (qui est le sujet du mag, à travers les artistes et oeuvres présentés), je suis moyennement chaud. C'est à dire que je ne me sens pas très Pulp dans l'esprit. C'est là qu'on se rend compte à quel point on peut être un crétin. Mais la cuuriosité et l'envi d'avancer m'ont poussés à l'achat.
Je l'ai reçu aujourd'hui. J'ai pris le moins de risque possible dans le choix du numéro :  j'ai pris celui avec  un article sur Frazetta. Pour l'instant je n'ai rien lu, mais rien qu'en feuilletant on se prend une claque visuelle. Des Maître ! Si je vous le dis.
Je ne suis pas personne a vénérer ou a avoir besoin de mentor ou d'une image d'un saint patron dans ce que je fais. Evidemment j'aime beaucoup certains travaux et suis sensible aux images de mes confrères, mais jamais a idolatrer. Enfin, ceux qui me connaissent savent que je n'ai pas l'esprit mouton. Bref, tout cela pour dire l'importance de mon propos et que quand on illustre on murie de rencontre, on se nourri de tout ce que l'on voit au quotidien sous toutes ses formes, et on se dit que pour progresser faut voir comment font les autres afin de l'ingurgiter, puis de le recracher à sa sauce.

Le numéro 40 en ma possession est plein d'image pulp, de pin up aux femmes fatales de films noirs, ou encore des monstres classiques, des conan, etc. C'est un vrai bonheur car en plus, l'impression est de qualité, et cela devient donc un des livres de référence, de voir et deviner comment on pu faire les grands personnages de notre profession. Outre les couleurs, ce qui m'a le plus marqué, en un simple coup d'oeil, c'est la composition, la mise en page. La dynamique des personnages et des cadrages. Je n'ai pas grand chose à ajouter que de vous conseiller ce magazine évidemment, d'autant plus si vous êtes illustrateur.

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fablyrr 18/09/2009 10:58

faudra me dire quand je dois être étonné

charlotte 17/09/2009 23:29

je dois avouer que les pin ups et les dessins pulp neme laissent pas indifférente du tout!!!! (ah, les tites starlettes en short et en vichy!)