Upside Down (quai Branly)

Publié le

Il y avait deux expositions temporaires au musée du Quai Branly. Terminées le 10 janvier dernier, avec des amis nous nous y sommes rendu au derniers jours. L'exposition est prsenté par des artistes contemporain dans sa muséologie. On arrive par un couloir tout blanc dans une salle sombre ou un film en boucle montre des rites chaman ou au moins des danses tribales. Sans explications avancées il est difficile de le dire; Ensuite, en une salle unique découpée en parcelle par sa disposition il y a la très grande collection d'objets et masque inuit. Une partie centrale montre sous vitrine connotant des blocs de glaces tout un panel d'objets du quotidien et objets d'art/artisanaux. Ce qui m'a le plus étonné est la quantité de bois usité dans les objets et la finesse de ces derniers. pas que je déconsidère la finesse artistique du grand nord mais je m'attendait à des éléments beaucoup plus stylisé; Vous aurez donc compris que je ne suis pas très au fait de cette culture, à ma grande honte. Ce qui m'a d'autant plus déçu dans cette expo. On y voit les objets du quotidien et les sacrés, comme le couloir final de masque somptueux, mais même avec le petit livret de présentation j'ai trouvé que la muséographie est trop pauvre; les cartouches sont quasiment inexistants, et les texte eux absent. Du coup, bien que totalement sous le charme de cette culture tribal, j'ensuis assez frustré dans ressortir qu'avec des jolies images dans ma tête et mon appareil. En gros on pourrait presque croire que le message est "si vous vouez comprendre, achetez le catalogue d'exposition. Vu le prix, glups c'est dommage.

Mais ce passage à Branly m'a fait découvrir des perveille à la librairie, encore au rayon pour enfant; une très belle collection a voir (et probablement lire car je n'ai rien lu sur place) aux éditions les Sorbiers.

(overblog ne fonctionnan que mal vous aurez les photos une prochaine fois :) )

Publié dans Critiques

Commenter cet article