Au miroir des Sphinx (Littérature)

Publié le par fablyrr

Au miroir des Sphinx
Charlotte Bousquet (ed. Argemmios)

Je reviendrais sur le Crépuscule des loups plus tard, car je tenais a faire cette critique « à chaud ». On ouvre donc le recueil et on tombe sur une note de l'auteur signifiant que les morceaux du miroir sont un tout que l'on peut lire comme une suite. Là-dessus on trouve deux citations de Jean-Pierre Vernant. On sait déjà qu'on va toucher à du mythologique vu que la spécialité du défunt philosophe l'était. On nous promet plein de belles choses donc. Bien que peut objectif vu les liens qui m'unissent à l'auteur je reste tout de même sur la « défensive littéraire ». Une défensive afin de ne pas se laisser avoir par les sentiments me poussant presque à apprécier sans lire (en plus que j'aime déjà l'écriture de l'auteur je veux dire). Donc nous y voilà. Une couverture de Krystal Camprubi. Deux femmes. Plutôt une femme et une sphinge. Une belle lumière, de belles couleurs, de grandes citations de Mr Vernant..... Je tourne les pages et met mes yeux sur le premier texte. Là c'est de la folie, je suis comme aspiré par une lecture qui cesse de m'appeler. Au moindre instant ou je repose le livre pour faire autre chose il me rappel, il me convoque... Comme Nicolas Cluzeau (cf son blog) j'ai eu un gros faible pour Vies volées. Mais j'ai eu aussi un faible pour Les confessions d'un parjure. Le reste est très bon aussi il ne faut pas se tromper. Le recueil est très bien écrit dans l'ensemble même si je reste un peu perplexe devant la maquette du dernier poème, mais ce n'est qu'un détail. J'ai aimé. J'ai aimé les textes, la qualité d'écritures et les thèmes abordés. L'Homme fasse aux dieux, les Monstres sous leurs multiples visages, bons ou mauvais mais toujours « étrangers » à leur réalité, la féminité, la mythologie revisité... Mais pour les thèmes là aussi j'ai une préférence. J'ai trouvé une grande originalité et qualité dans les courtes nouvelles sur les œuvres d'art. Elles me parlent, elles revisitent presque les œuvres abordées et on aurait envies que l'auteur nous fasse un recueil d'œuvres d'art (sous format nouvelles courte). Une sorte de catalogue d'exposition. Evidemment toutes les Muses ont contribuées car en plus d'histoire et poésie on retrouve une forme de musicalité dans les textes, quelques volontés musicales dans d'autres et un rythme dans les poésies. Donc superbe recueil ou l'on se demande u final si Charlotte n'a pas réussi à avoir la ligne direct VIP pour appeler directement les Muses

Publié dans Critiques

Commenter cet article

fablyrrr 21/10/2008 21:25

c'est facile :)

charlotte 21/10/2008 20:27

Ma muse commence par un F.Et merci !!!!!