And justice for all...

Publié le

...ou presque :

- AFP :
Un professeur stagiaire interpellé lors d’une manifestation de lycéens à Paris le 3 avril, Rodolphe Juge, a été relaxé mercredi par la 24ème chambre du tribunal correctionnel de Paris des "violences volontaires" pour lesquelles il était poursuivi.

Le président du tribunal a prononcé la relaxe à l’issue d’un très court délibéré, alors que le procureur Jean-Pierre Bernard avait lui aussi requis la relaxe en mettant en avant l’absence d’éléments caractérisant l’infraction.
"Il n’y a absolument rien dans le dossier qui puisse démontrer la matérialité des faits, comme l’a relevé monsieur le procureur", a plaidé l’avocate de M. Juge, Me Agnès Cittadini.

L’enseignant-stagiaire était accusé d’avoir jeté des pierres sur des membres des forces de l’ordre, lors d’une manifestation de lycéens contre les suppressions de postes et les réformes du gouvernement dans l’éducation.
"Cette imputation ne me semble pas très claire dans cette procédure" et l’interpellation est "un point encore moins clair", a déclaré le procureur.
"Les deux policiers qui se présentent comme victimes ne sont pas venus à notre audience", a-t-il ensuite relevé, avant de requérir la relaxe.

Rodolphe Juge a fait part de son "soulagement" à l’issue du jugement, applaudi au sein du Palais de justice par quelques dizaines de personnes. A l’extérieur du Palais, une centaine de syndicalistes venus le soutenir ont eux aussi manifesté leur satisfaction.
L’enseignant est syndicaliste à la CGT Educ’action. Selon le syndicat, il faisait partie du service d’ordre CGT lors de la manifestation, avait protesté contre l’action de la police lors d’interpellations de lycéens et s’était notamment "interposé pacifiquement entre ses élèves et la police". [...]

- Rue 89 :

L’expulsion des Roms qui habitaient sur le parking de la gare de Massy-Palaiseau était prévue pour le 16 septembre. La préfecture, pudique, a-t-elle voulu attendre la fin du premier sommet européen sur les Roms pour déclencher son opération  ? Toujours est-il que l’expulsion a lieu le lendemain, le 17 septembre 2008.

Expulsion des Roms de la gare de Massy-Palaiseau le 17 septembre (José Viera).Le commandant de la police de Palaiseau avait annoncé aux Roms qui manifestaient le 15 septembre devant la sous-préfecture que le lendemain il les mettraient dans le train. « Pour aller où  ?  », lui demandaient les habitants du parking. L’officier de police leur rétorqua que cette question n’était pas de son ressort. Les ordres étaient formels, il devait les faire déguerpir du secteur. « Pour aller où  ?  », insistaient les Roms. A Bobigny, leur proposa le commandant, comme s’il faisait un bon mot.

Déjà des baraques rasées au bulldozer [...]

suite de l'article 

- Amnesty International France :

24 septembre 2008 : Bonne nouvelle provisoire pour Troy Davis !
Moins de 2 heures avant l'exécution programmée, la Cour Suprême des Etats-Unis a octroyé in extremis un sursis d'exécution de 6 jours.
De plus amples informations seront données dans les prochaines heures
CONTINUEZ à AGIR !

- Yahoo info :

Christophe Grébert, militant Modem et journaliste radio, tient le blog Monputeaux.com, sur lequel il parle de sa ville, Puteaux, et de ce qu'il s'y passe. Il y a quelques mois, trois policiers ont porté plainte contre lui pour "atteinte à l'image" parce que Christophe Grébert avait mis sur son blog une photo d'une manifestation sur laquelle on voyait, en arrière plan ces trois policiers.

Ce mercredi, les trois policiers ont été déboutés par la 17ème chambre du tribunal de Paris, celle où se déroule tous les procès pour la presse.

Sur Le Post, Christophe Grébert  se réjouit: "c'est une victoire pour les blogueurs."

Avez-vous été surpris que les policiers portent plainte?

"J'ai été très surpris. Je ne m'estimais pas en tort et je savais que je respectais leur droit, car ils étaient pris en photo dans l'exercice de leur fonction. Par contre, si j'avais pris une photo d'un policier en gros plan en train de se curer le nez, là oui, j'aurais été en tort."

Vous attendiez-vous à ce que les policiers soient déboutés?

"Oui, car la jurisprudence allait dans mon sens. Un policier ne peut pas invoquer le droit à l'image quand il est pris en photo dans le cadre de son travail. Sinon, cela aurait voulu dire que même la presse ne pouvait plus couvrir les manifestations."

C'est un peu compliqué la juridiction pour les blogs?

"En fait, c'est la même juridiction que pour la presse. Et c'était un peu l'enjeu de ce procès: un blogueur a-t-il le droit d'informer? La réponse est donc oui. Mais c'est plus facile d'attaquer un blogueur parce qu'il est isolé, alors que quand on porte plainte pour un journaliste, sa rédaction et son entreprise sont derrière lui."

 [...] la suite 

 

Commenter cet article

fablyrr 24/09/2008 19:20

c'est en effet un raccourci je pense que bien que certains peuvent etre content (il y a des cons partout) je reste optimiste (utopique ? ) et j epense que ce sont des êtres humains qui n'ont pas forcément le choix. La Police suis une sorte de rigueur militaire qui fait que c'est un peu nul aussi si tout le monde vote pour accomplir telle ou telle mission. Mais dans l'ensemble je vois ce ue tu veux dire et je trouve que ce "déplacement " veers nulle part est assez horrible. ils genent. Donc on va faire comme le reste, cacher les bidonvilles derriere des murs proches des nationales.

charlotte 24/09/2008 19:11

Nous avons encore le droit d'informer... Pour les roms, ce qui est assez terrible c'est "j'obéis aux ordres". Je  ne veux pas avoir l'air de faire des raccourcis facile,s mais c'est aussi ce qu'ont répondu la plupart des soldats nazis.