Politique et jeux de rôles

Publié le

On met, depuis le sale coup de Mireille Dumas au miscrocosme du jeu de rôles, les roliste dans une bulle imaginaire. Il n'ont pas les pieds dans la réalité, pas dans la vraie vie. Plus les années passent plus je me dis que les rolistes que je connais au moins un peu sont plutôt très ancrés dans la réalité. Le JdR n'est pas un simple passe ou pas une simple passion, c'est un atout pour s'épanouir socialement et intellectuellement. Est-ce donc un crime de réfléchir ? Peut être par les temps qui courent. Ce qui est intéressant quand on crée un JdR, ce sont toutes les recherches qui vont avec, la documentation etc. Pour Project  : Pelican , je me documente depuis maintenant ...pas mal de mois sur les années 70 surtout auxx USA et un peu dans le monde. L'histoire n'est qu'un cycle comme on dit. Les gens qui veulent le povoir attisent les peurs pour se faire élire, on prone une insécurité pour controler et s'enrichir, on gère des plans secret "pour le bien de tous". On ment a des peuples entiers... Ce qui va tout à fait dans le cadre de Project : Pelican, mais qui, pour le coup fait un super 50aire. En effet de nos jours rien a changé, ou alors tout est revenu.

Donc petite touche illustratrice pour Project : Pelican


Super bonus issu directement de wikipedia, donc à vérifier mais...

Les San-Franciscains se considèrent souvent comme les plus libéraux des démocrates américains, donc plus tolérants et progressistes[réf. nécessaire].

En 1989, la municipalité a voté une ordonnance dite « sanctuaire » qui implique la non-coopération avec les autorités de contrôle de l'immigration[6]. En 2007, San Francisco à décidé d'octroyer des papiers d'identité à toute personne pouvant prouver un lieu de résidence, y compris aux immigrés clandestins[6]. Au printemps 2008, la ville a lancé une campagne d'information pour les immigrés clandestins, diffusée sur des brochures et à la radio en plusieurs langues, afin de leur faire savoir qu'ils ne seront pas dénoncés par les services municipaux (hôpitaux, écoles, police) aux services fédéraux de l'immigration[6].

 

Alors c'est compliqué d'accepter des gens juste parcequ'ils en on besoin réellement ? Je suis donc roliste et du parti politique non créé : parti pour l'être humain et l'humanité.


Publié dans fablyrr

Commenter cet article

fablyrr 08/07/2008 11:16

Oui en plus c'est de l'investissement à long terme :)

charlotte 08/07/2008 09:51

j'aime bien l'idée de san francisco, moi....Et sinon, oui, cela fait des années que je le dfis le jeu de rôles, c'est bon pour les neurones

fablyrr 07/07/2008 16:01

t'inquiètes ra participation au jeu de roles en cours viendra quand je te donnerai le tout à corriger :)

fanny 07/07/2008 15:58

tu me donnes envie de m'enrôler pour ne pas m'encroûter les neurones...